Chercher 
mardi 6 décembre 2016 ..:: Home ::..   Connexion
Plan du site

Counter
  
EMB
  
Services
  
Mosquées/Moskeeën
  
Imams
  
Events
<décembre 2016>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
2345678
  
Actualité
  
Fête du sacrifice 2016

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), Organe Représentatif du Culte Islamique, porte à la connaissance de la communauté musulmane que la Fête du sacrifice (« Aïd El Adha ») aura lieu cette année le lundi 12 septembre 2016.

L’Exécutif rappelle que l’« Aïd El Adha » est un moment de partage et d’ouverture vers l’autre, quelle que soit sa religion ou philosophie.

L’Exécutif adresse ses meilleurs vœux à toute la communauté musulmane de Belgique et invite les musulmans à œuvrer pour la paix, le dialogue et la solidarité. 

Salah ECHALLAOUI
Président
  
Communication

Mesures relatives à la Fête du sacrifice dans les trois régions

 (toutes les informations pratiques par région)

La  Fête du sacrifice a connu, en 2015, de nombreuses polémiques ayant abouti à l’interdiction, en Flandre et en Wallonie, de toute immolation sans étourdissement dans les abattoirs temporaires. Cette mesure n’est cependant pas d’application dans les abattoirs fixes desdites régions. Néanmoins, la capacité de ces derniers ne permet pas d’accueillir la forte demande émanant de la communauté musulmane durant ces jours de fête, d’autant que certaines villes n’ont pas d’abattoirs fixes en leur possession. De nombreux fidèles sont alors contraints de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres afin d’accomplir l’abattage rituel.

La principale raison de cette interdiction est liée au respect du bien-être animal, tels que l’ont évoqué les Ministres régionaux en charge de ce dossier, à savoir : M. Carlo DI ANTONIO pour la Région wallonne et M. Ben WEYTS pour la Région flamande. Suite à cette mesure, une partie de la communauté musulmane a appelé au boycott de la fête en 2015, partout en Belgique, en signe de protestation – y compris en Région de Bruxelles-Capitale qui n’était frappée, quant à elle, d’aucune mesure restrictive sur les sites temporaires.

M. Ben WEYTS, déclarait en septembre 2014, soit à quelques jours de la Fête du sacrifice de la même année, vouloir interdire les sites temporaires sur base d’une interprétation restrictive de la législation européenne, selon laquelle tout abattage sans étourdissement devrait être réalisé dans un abattoir agréé et permanent. Fin mai 2015, il décidait d’interdire tout abattoir temporaire en Région flamande.[1]

S’estimant lésées, des organisations musulmanes emmenées par le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique (CIB), ont entrepris une action en justice à l’encontre de la décision de M.WEYTS en février dernier.

Pour rappel, le CIB est une plateforme citoyenne composée d’institutions, fédérations, organisations et structures de coupoles de la communauté musulmane de Belgique : le Rassemblement des Musulmans de Belgique, la Diyanet de Belgique, la Fédération Islamique de Belgique, la Fédération des Mosquées Albanaises de Belgique et l’Association Islamique Africaine de Belgique.

Le CIB a estimé que la décision de ne plus autoriser l’abattage sans étourdissement dans les sites temporaires était une violation de la liberté de culte. Le Tribunal de première instance s’est prononcé le lundi 25 juillet 2016 : il estime que cette interdiction enfreint la liberté de religion ; cependant, comme le Ministre se réfère à un règlement européen, le juge a envoyé une question préjudicielle à la Cour de justice de l’Union européenne, dont le délai de réponse peut être long.

Par ailleurs, le 29 juin 2016, le Conseil d’État avait déjà affirmé que « les mesures proposées [par plusieurs députés du Parlement flamand dans deux propositions de décret allant dans le sens d’une interdiction totale de l’abattage sans étourdissement et déposées en 2014 et 2015] font en sorte qu'un certain nombre de croyants éprouveront des difficultés disproportionnées à se procurer de la viande qui soit conforme à leurs prescrits religieux » [2].

Malgré les difficultés rencontrées, les musulmans bénéficieront, en Région flamande, d’un certain nombre de lieux d’abattage, notamment grâce aux initiatives entreprises par le secteur privé (dont certaines soutenues par les communes et l’EMB) et par la province du  Limbourg.

En Région wallonne, l’EMB et M. Carlo DI ANTONIO multiplient les échanges. L’EMB tient à ce que la Fête du sacrifice se passe dans les meilleures conditions possibles pour les citoyens musulmans de Wallonie et a fait part de ses recommandations au Ministre.

La Région de Bruxelles-Capitale, quant à elle, a mis à disposition des citoyens de confession musulmane un site modulaire, implanté sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Une fois immolés, les moutons seront transportés vers les quatre sites communaux (Schaerbeek, Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht et Bruxelles-ville) pour distribution.

L’Exécutif des Musulmans de Belgique continuera à mener les actions nécessaires à la bonne tenue de la Fête du sacrifice dans le respect de la loi et des convictions religieuses de la communauté musulmane.

Bruxelles, le 30 août 2016

Salah ECHALLAOUI
Président de l’EMB

  
Communiqué

L’Exécutif des Musulmans de Belgique est profondément touché par les événements qui ensanglantent à nouveau la France.

Malheureusement, l’horreur n’a plus de limite et c’est avec effroi que nous avons appris les circonstances de la mort du prêtre Jacques Hamel.

L’EMB salue le courage et la dignité de la communauté catholique de Saint-Etienne de Rouvray qui, malgré l’horreur qui la touche, ne cède pas à la haine et à la violence de ses agresseurs.

L’EMB présente ses condoléances aux familles et aux victimes saisies par ce drame et adresse ses prières de soutien à l’ensemble de la communauté catholique.

En ces jours sombres, l’EMB appelle plus que jamais à l’unité et à la solidarité entre toutes les composantes de la société.

Salah ECHALLAOUI
Président

  
Communiqué de presse : Attentat de Nice le 14/07/2016

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) ne peut qu’exprimer sa profonde consternation face à la tragédie qui touche à nouveau le peuple français.

La tristesse et la colère envahissent nos cœurs devant cet acte sans nom, frappant indistinctement des hommes, des femmes et des enfants rassemblés pour célébrer l’amour de leur patrie en cette Fête nationale du 14 juillet 2016.

Les terribles images qui nous parviennent nous rappellent que cette violence aveugle est le lot quotidien de nombreux citoyens de par le monde, qui subissent les ravages de la guerre et vivent dans la crainte d’un nouvel attentat.

En ce jour de prière du Vendredi, l’EMB invite les musulmans à se recueillir en mémoire des victimes de l’horreur, à Nice et ailleurs, et à exprimer leur compassion envers les familles touchées.

L’unité et la solidarité restent nos meilleures armes face à ceux qui veulent semer le chaos.

Salah ECHALLAOUI
Président

  
Communiqué de presse : « Aïd Al Fitr »

L’Exécutif des Musulmans de Belgique porte à la connaissance de la communauté musulmane, les conclusions du Conseil des Théologiens qui s’est réuni le lundi 4 juillet 2016, concernant la date de fin du mois de Ramadan.

Le premier jour du mois de Chawal 1437 correspond au mercredi 6 juillet 2016, jour de l’Aïd Al Fitr, marquant la fin du Ramadan pour la communauté musulmane de notre pays.

L’Exécutif des Musulmans de Belgique adresse ses meilleurs vœux à toute la communauté musulmane ainsi qu’à ceux qui fêteront la fin du Ramadan le 5 juillet 2016. Que cette fête soit l’occasion d’un moment de partage, de joie et de solidarité avec les plus démunis.


Salah ECHALLAOUI
Président

  
Communication

Le Conseil des Théologiens, attaché à l’Exécutif des Musulmans de Belgique, se réunira ce lundi 4 juillet 2016 afin de déterminer la date qui clôturera la fin du mois de Ramadan.

Suivez-nous sur notre page Facebook.

***

De Raad der Theologen, die verbonden is aan het Executief van de Moslims van België, zal op maandag 4 juli 2016 vergaderen om het einde van de maand Ramadan 1437/2016 te bepalen.

Volg ons op onze Facebook-pagina.

  
Communication

Communication du Conseil des Théologiens des Musulmans de Belgique

Suite aux interrogations émanant de la communauté musulmane de Belgique, et pour couper court à toute rumeur infondée et à toute polémique, le Conseil des Théologiens confirme son avis religieux, rendu public par l'EMB le 16 juin 2016, concernant l'observation ou non du jeûne du mois de Ramadan par les élèves et les étudiants durant leur période d'examens, et le précise explicitement comme suit :

Il est unanimement reconnu comme un élément fondamental de la religion, que le jeûne du mois de Ramadan est un des piliers de l’islam et un des marqueurs de la foi, ainsi que la grâce de l’observance du jeûne de ce mois est grandiose auprès de Dieu et sa récompense conséquente. Le Prophète, sur lui et sa famille les salutations et la paix, a dit, dans une tradition authentique, largement répandue : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et aspiration à la récompense, lui sera pardonné ce qu’il aura accompli parmi ses péchés ».

Il va de soi que toute personne qui rompt volontairement le jeûne en pleine journée de Ramadan, transgressant ainsi sans aucune raison valide légalement, sera en état de péché explicite. Il est également relaté dans la tradition rapportée par l’imam Ahmed dans son Musnad, ainsi que par les auteurs des quatre Sunan, à savoir Abû Daoud, At-Tirmidhî, An-Nassâi et Ibn Mâjah, selon Abû Houreyra, que Dieu l’agrée, que le Prophète, sur lui et sa famille les salutations et la paix, a dit : « Celui qui rompt un jour du Ramadan sans dérogation que Dieu lui a accordée, ne pourrait lui suffire le jeûne de l’année entière, même s’il la jeûnait », et dans une variante : « Celui qui rompt un jour du Ramadan sans dérogation ni maladie » et dans une autre version : « sans excuse ni maladie, ne pourra l’expier le jeûne de l’année entière, même s’il la jeûnait ».

Dieu autorise la personne en état de maladie ou le voyageur, de ne pas jeûner durant la journée de Ramadan, repoussant ainsi la peine, et retirant ainsi la gêne, en référence à Sa parole, Exalté soit-Il : « Quiconque parmi vous est malade ou en voyage, qu’il accomplisse un nombre d’autres jours. » Et Dieu fait suivre cela en disant : « Dieu veut pour vous la facilité, et Il ne vous veut point la difficulté » Coran, Sourate II, verset 185. Il est à noter que la prescription est liée à l’aptitude et à la capacité, ainsi qu’à la possibilité de son application ; en référence à Sa parole, Exalté soit-Il : « Dieu n’exige aucunement une chose d’un être, qu’en fonction de son aptitude », Coran II-286, et par conséquent, à Sa parole, le Majestueux : « Craignez donc Dieu autant que vous pouvez », Coran LXIV-16. Et il est relaté dans la tradition authentique approuvée, selon Abû Houreyra, que Dieu l’agrée, que le Prophète, sur lui et sa famille les salutations et la paix, a dit : « Ce que je vous ai ordonné d’accomplir, faites-en ce que vous pouvez ».

Le Conseil des Théologiens des Musulmans de Belgique a été consulté concernant le fait de déroger au jeûne par la rupture endéans les journées de Ramadan pour les étudiants et élèves ayant atteint l’âge de puberté, en période d’examens. Par conséquent, l’essentiel à retenir au sujet de cette question se présente comme suit :

- il est impératif que les étudiants et élèves ayant atteint l’âge de puberté veillent et entreprennent les dispositions nécessaires à l’application du jeûne par le sahûr (repas tardif avant l’aube avec l’intention du jeûne au matin) et qu’ils soient déterminés de jeûner tout en implorant et invoquant Dieu l’Exalté de les aider et de les renforcer face à l’accomplissement de leur devoir.

- s’il s’avérait qu’endéans la journée de Ramadan, ils étaient contraints et amenés à rompre leur jeûne et à boire et manger, tout en étant convaincus qu’ils sont affaiblis, et qu’il y a une nuisance à cause du jeûne et que cela leur porte préjudice par une lourde peine et difficulté, allant jusqu’à la conviction certaine que s’ils étaient amenés à continuer en état de jeûne, ils subiraient un fort affaiblissement évident, handicapant leur aptitude à relire et à réviser les cours et à étudier les matières des examens, et qu’ils sont de même fortement convaincus d’échouer les épreuves et d’avoir une faible moyenne dans les résultats, de faire baisser ainsi le niveau scolaire, alors qu’ils sont contraints à l’étude et à la révision en pleine journée du Ramadan, et qu’il n’est nullement possible, par n’importe quel procédé, d’une manière ou d’une autre, de retarder cela au soir, et que l’étudiant ou l’élève pubère peine de jeûner de façon évidente et non pas éventuelle, alors là seulement il est permis de prendre en considération la dérogation de rupture du jeûne sur la base de la nécessité ou du besoin qui est rallié à la nécessité. Là, il est alors toléré à l’étudiant ou l’élève de prendre une boisson ou de la nourriture en fonction du besoin répondant à la nécessité qui s’impose, tout en prenant en considération que la nécessité s’évalue proportionnellement au besoin, et après quoi, il se doit de faire preuve d’abstinence le restant de la journée observant ainsi l’honorabilité du mois de Ramadan.

Notons que l’atteinte à l’honorabilité du mois de Ramadan a pour conséquence le péché, la sanction (divine) et le devoir de rachat de cette faute. Ainsi, toute personne qui a rompu son jeûne en ayant rempli les conditions requises que nous avons énumérées ci-dessus, devra en revanche rattraper ces jours manqués après la fin du mois de Ramadan. Il est évident que le remplacement de ces jours par d’autres, après le Ramadan, peut s’étaler sur le temps durant les 11 mois sans que les divers jours se succèdent. Enfin, l’étudiant ou l’élève pubère reste avec tout cela, seul responsable de sa propre personne devant Dieu, et seul Dieu est le plus Savant.


Taher TUJGANI
Président

  
Communiqué

L'Exécutif des Musulmans de Belgique communique le présent avis du Conseil des Théologiens pour les étudiants et les élèves concernant l'observation du jeûne de Ramadan pendant la période d'examens:

« Ô croyants! on vous a prescrit le jeûne (Al-Siyam) comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » (Coran, Sourate II. 183)

« Dieu vous veut la facilité, et ne vous veut point la difficulté » (Coran, Sourate II. 185).

« Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité » (Coran, Sourate II. 286).

Considérant les circonstances exceptionnelles du Ramadan cette année, le Conseil des Théologiens attaché à l'Exécutif des musulmans de Belgique affirme que:

- vu que l'Islam prône la facilité et non la difficulté
- vu, cette année, la longueur des journées de jeûne depuis l'aube jusque tard dans la soirée
- vu l'importance et la priorité de la réussite des examens

Les étudiants et les élèves en âge de jeûner qui se trouvent en difficulté pour combiner le ramadan avec les examens, peuvent reporter ces jours de jeûne ultérieurement.

Salah ECHALLAOUI
Président de l'Exécutif des Musulmans de Belgique

  
Communiqué de presse
L’EMB condamne les attentats d’Orlando (États-Unis)

Durant la nuit du samedi 11 au dimanche 12 juin à Orlando (États-Unis), l’horreur et la haine ont à nouveau frappé.

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) condamne sans aucune réserve cette attaque terroriste, aggravée par son caractère homophobe.

L’EMB ne cessera de le répéter : en Islam, la valeur de la vie humaine est sacrée et quiconque s’autorise le meurtre d’un être humain, est censé avoir tué l’Humanité entière.

Chacun(e) demeure libre de ses choix. Aucune forme d’intimidation, agression ou atteinte à la vie humaine ne peut être tolérée sous prétexte de différence ethnique, sexuelle ou philosophique.

Dans ces moments difficiles, l’EMB présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et à leurs proches, et exprime son soutien et sa solidarité aux nombreux blessés.

L’EMB continuera de lutter âprement contre toutes formes d’extrémisme et de prôner un discours pacifique et tolérant pour que les musulmans et les citoyens de toutes convictions et appartenances vivent en paix et en totale quiétude.

Salah ECHALLAOUI
Président
  
APPEL À CANDIDATURE

Conseiller(e)s islamiques au sein des établissements pénitentiaires

  Conditions requises pour la fonction :


Pour accéder à la fonction de conseiller islamique rémunéré, le (la) candidat(e) doit impérativement répondre aux conditions suivantes :

  • Être de nationalité belge ou de l’un des pays de l’Union européenne, ou être en possession d’un titre de séjour valide en Belgique depuis plus de cinq ans ininterrompus
  • Être titulaire d’un diplôme de niveau bachelor minimum (graduat)
  • Posséder des connaissances religieuses suffisantes
  • Avoir une maîtrise suffisante de la langue de la Région dans laquelle il (elle) souhaite exercer la fonction
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Satisfaire aux examens écrits et oraux organisés par l’EMB et le Conseil des Théologiens
  • Satisfaire à l’examen d’aptitude médicale effectué par l’établissement pénitentiaire
  • S’engager à participer aux journées d’étude, réunions et formations organisées par l’EMB ou reconnues par l’EMB comme faisant partie de la mission de conseiller islamique

Le dossier de candidature transmis à l’EMB doit comprendre les pièces suivantes :

  • Lettre de motivation + CV
  • Copie du (des) diplôme(s)
  • Extrait du casier judiciaire - modèle II
  • 2 photos d’identité
  • Une copie de la carte d’identité

Tous documents pouvant appuyer votre candidature 

 Profil :

  • L’expérience et/ou la connaissance du milieu pénitencier est un atout
  • Capacité d’écoute et de diplomatie
  • Bonnes capacités rédactionnelles (notes et rapports) et communicationnelles  
  • Résistance au stress
  • De préférence, être diplômé en sciences humaines :

  • Assistant(e) sociale
  • Education spécialisée
  • Psychologie
  • Droit…   

     

    Le dossier doit être adressé pour le 1er mai au plus tard à :
    L’Exécutif des Musulmans de Belgique
    Service « Affaires Sociales »
    Rue de Laeken, 166

    1000    Bruxelles

    e-mail : affaires.sociales@embnet.be

     

  
Information

 

Attention aux fausses infos qui circulent !


Une information du groupe Sudpresse est en ce moment relayée sur les réseaux sociaux concernant des propos soi-disant tenus par des membres du Conseil des Théologiens lors de la réunion du mercredi 23 mars 2016.

Le Conseil des Théologiens regrette que de telles insinuations soient relayées par des journalistes, sans avoir pris la peine de vérifier ladite « information ». L’heure est aujourd’hui à l’unité et au recueillement, et non aux accusations gratuites et infondées.

Le Conseil des Théologiens n'a jamais refusé que la Fatiha soit récitée. Des prières ont été formulées dans les mosquées et une minute de silence a été dédiée aux victimes.

Nous le répétons, le Conseil des Théologiens prie pour les familles des victimes disparues ainsi que pour les nombreux blessés lors de ces horribles attentats.


Conseil des Théologiens
  
Communiqué

Bruxelles, le 22 mars 2016

L’EMB condamne les attentats de Bruxelles et Zaventem

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) condamne fermement et sans réserve les attentats perpétrés ce mardi 22 mars à l’aéroport de Bruxelles-National (Zaventem) ainsi qu’au quartier européen de Bruxelles (station métro Maelbeek) : des actes d’une cruauté extrême commis à l’encontre de citoyens innocents.

L’EMB se tourne, en premier lieu, vers les victimes et leurs proches à qui il présente ses sincères condoléances. Il exprime également sa compassion à l’égard des nombreux blessés.

Ces événements dramatiques, touchant le cœur de l’Europe, mettent à mal les efforts de la société, de l’EMB et de l’ensemble de la communauté musulmane de Belgique en faveur du vivre ensemble. C’est pourquoi l’EMB, au nom de tous les citoyens de confession musulmane, appelle à l’unité et au rassemblement afin de faire front à toute forme de violence et de terrorisme.

L’Exécutif des Musulmans de Belgique réaffirme son profond attachement aux valeurs démocratiques. Il exprime toute sa reconnaissance aux forces de l’ordre et aux services de secours mobilisés, et réaffirme sa confiance et son soutien aux autorités publiques belges chargées de garantir la sécurité et la cohésion sociale du pays.

Salah ECHALLAOUI
Président

  
Appel à candidature

L’EMB engage régulièrement des employés administratifs (h/f) à durée indéterminée. N’hésitez pas à nous envoyer votre candidature (CV + lettre de motivation) : secretariat.general@embnet.be

 

  
Charte des Imams

L’Exécutif des Musulmans de Belgique a établi en 2009 une charte du Ministre du culte islamique, en collaboration avec son Conseil des Théologiens.

Cette charte doit être signée par tout imam désigné officiellement par l’EMB auprès du SPF Justice (v. formulaire de demande de désignation – Ministre de culte), au moment de son entrée en fonction.

Elle est également signée par les responsables du comité de gestion de la mosquée reconnue qui sollicitent la désignation de cet imam.

  
Formation des Imams

Le mercredi 28 novembre 2012, l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a organisé une formation à l’attention des imams désignés officiellement auprès des mosquées reconnues. Les conseillers islamiques nommés auprès des établissements pénitentiaires et des IPPJ y étaient également conviés.

Lire la suite

  
Administration

Exécutif des Musulmans de Belgique

Rue de Laeken 166-168

1000 Bruxelles

Tél: 0032 (2) 210.02.30

Fax: 0032 (2) 218.07.92

Heures d'ouverture de l'administration:

mercredi : 9h00 -12h45 et 13h45 - 17h00

vendredi: 9h00 - 12h45

et sur rendez-vous tel: 02 / 210 02 30

  
Horaire des prières 2016 pour la Belgique
  
Référentiel de compétences

Cliquez sur la couverture pour télécharger le référentiel

  
Conseil des Théologiens
  
Enseignement/islamonderwijs
  
Affaires sociales
  
Moslim Televisie
  
Picturegallery
Show full size image.
< < <  2012-11-28  > > >
Picture has been viewed 426675 time(s).
  
Copyright 2016 par l'EMB   Conditions d'utilisation  Confidentialité