Webradio

Le service "Enseignement" de l’EMB assure la gestion des dossiers des enseignant(e)s de religion islamique qui sont en fonction, du recrutement de nouveaux candidat(e)s enseignant(e)s ainsi que de la formation de ceux-ci.

Historique

Le culte islamique a été reconnu en 1974 en Belgique. Suite à cette reconnaissance, les Ministres de l’Education de l’époque ont adressé une circulaire aux chefs d’établissements scolaires leur demandant d’organiser un cours de religion islamique à partir de l’année scolaire 1975-1976.

De 1975 à 1989, le Centre islamique et culturel de Belgique, situé dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles, fut chargé de la désignation des professeurs de religion islamique. Cette prérogative a été transférée en 1990 au « Conseil provisoire des Sages pour l’organisation  du culte islamique  en Belgique » désigné comme interlocuteur  de l’Etat belge. Un Exécutif provisoire, constitué en 1993, a ensuite repris les prérogatives du Conseil provisoire des Sages. Depuis sa mise en place en 1999, c'est l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) qui assure l'organisation du cours de religion islamique dans les établissements organisés ou subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), via son service « Enseignement ».

Le décret du 27 mars 2002, promulgué suite aux accords conclus entre l'EMB et la FWB, a permis la régularisation des enseignant(e)s de religion islamique, notamment sur le plan des échelles barémiques et de leur nomination.

En septembre 2016, plusieurs réformes sont entrées en vigueur :

Tout d’abord, la réforme des titres et fonctions prévoit que tout titre de Bachelor (pour le primaire et le secondaire inférieur) ou de Master (pour le secondaire supérieur) soit accompagné d'un titre pédagogique et du CDER Islam.

Ensuite, la procédure de désignation des maîtres et professeurs de religion par le PO, sur proposition de l’autorité du culte, disparaît. L’accès à la profession passe par l’obtention d’un visa, délivré par l’EMB. Ce visa est permanent ou temporaire, selon que l’enseignant(e) possède ou non le titre requis.

Enfin, une des deux heures hebdomadaires consacrées au cours de religion est désormais affectée au cours obligatoire d’« éducation à la philosophie et à la citoyenneté » (EPC). Ce cours est accessible aux enseignant(e)s de religion islamique qui sont titulaires des titres requis et qui respectent certaines conditions.

Consulter la brochure

Service « Enseignement »
Exécutif des Musulmans de Belgique
Rue de Laeken, 166  -   1000     Bruxelles
Tél : 02/210.02.36
Fax : 02/218.07.92
Mail : enseignement@embnet.be

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter