Webradio

Séminaires pour imams reconnus organisés par l'EMB, en collaboration avec le Conseil des Théologiens

À travers les différentes missions de gestion du temporel du culte qui lui sont dévolues, l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) accorde une attention particulière à la mise en œuvre d’actions préventives contre le radicalisme et l’extrémisme, en favorisant le développement d’un islam ouvert, tolérant et inscrit dans le respect de la société civile belge et du vivre-ensemble.

C’est dans cette optique que l’Exécutif des Musulmans de Belgique et son Conseil des Théologiens ont mis en place, de novembre 2015 à octobre 2016, un cycle de séminaires mensuels à destination des imams et conseillers islamiques reconnus. Ces séminaires, qui avaient pour vocation de parfaire les connaissances des imams et des conseillers islamiques en matières religieuse, sociologique et juridique, comportaient un volet civil et un volet théologique.

Cycle de séminaires 2015-2016

                1ère partie : « Les différents pouvoirs en Belgique : le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire »
                2ème partie : « Religions et État : limites de l’indépendance »

Formation en langue française

En octobre 2016, l’EMB a également lancé une formation en langue française à destination des imams reconnus en Région wallonne et Bruxelles-Capitale. Cette formation, d’une durée de quatre mois, est dispensée à raison de quatre heures par semaine, afin de doter les imams des outils linguistiques nécessaires pour favoriser leurs échanges avec les fidèles et l’ensemble de la société civile. Si la langue liturgique reste indispensable à l’exercice du culte, l’usage du français est quant à lui un enjeu de taille pour prévenir le radicalisme.

Cette initiative est le fruit d’une collaboration entre l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB), le Vice-Président du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, Jean-Claude Marcourt, ainsi que le cabinet de la Ministre Isabelle Simonis, en charge de la Promotion sociale et de l’Egalité des chances.

Elles font suite aux travaux de la ‘Commission chargée de faire des propositions en vue d’un islam de Belgique en Fédération Wallonie-Bruxelles’, à laquelle l’EMB a activement participé. Son rapport a proposé plusieurs axes d’engagement pour la formation des cadres musulmans, afin de favoriser un islam de Belgique, « adapté au contexte démocratique belge et européen, respectueux de ses lois et de ses valeurs, et notamment la séparation Église/État, l’égalité homme/femme, la liberté d’expression, le rejet de toute forme de radicalisme violent ».

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter