Webradio

Madame la Présidente,
Mesdames et Messieurs, en vos titres et qualités,
Chers amis,
 

Je suis particulièrement honoré de me trouver parmi vous à cette cérémonie d’hommage aux tirailleurs sénégalais, du Maghreb et aux soldats congolais tombés en Belgique lors des deux guerres mondiales.

Je remercie chaleureusement la Présidente de l’Association « Présence et Action Culturelles » de la commune de Neder-Over-Heembeek de nous avoir réunis aujourd’hui pour partager ce moment important. 

Il s’agit d’abord et avant tout de rendre hommage à la mémoire des soldats qui ont enduré de grandes souffrances ou qui ont sacrifié leur vie, loin de leur patrie, loin de leur famille, pour défendre notre pays et notre démocratie.

Il s’agit ensuite de tirer les enseignements du passé pour mieux appréhender l’avenir et préparer les générations suivantes. Nous devons ainsi, en particulier, aider nos jeunes à se construire pour leur permettre de se forger des identités multiples et les accompagner dans leur devenir.

Ces identités peuvent réunir à la fois des composantes spirituelles, politiques, sociales et culturelles. Cette construction peut se réaliser dans l’enseignement, notamment au travers des cours d’histoire, qui devraient, selon moi, rappeler l’apport de l’Afrique du Nord et du Congo à la Belgique, en particulier à travers les mouvements migratoires mais aussi lors des deux guerres mondiales.

Nous vivons par ailleurs à une époque où la paix suscite l’indifférence tant elle apparaît comme une évidence. Or, il nous faut rester vigilants face à la montée de toutes les formes d’extrémismes et de radicalismes, qui menacent nos valeurs démocratiques. La paix n’est en effet jamais acquise. Aujourd’hui plus qu’hier, nous devons donc unir nos forces pour éviter de revivre de nouvelles tragédies.

Voilà ce qu’il m’a semblé utile de rappeler en ce jour du souvenir. C’est, me paraît-il, le meilleur hommage que nous pouvons rendre aux jeunes générations d’autrefois qui se sont sacrifiées pour que nous puissions vivre aujourd’hui dans la Paix.

Je vous remercie,

Salah Echallaoui
Président

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter