Webradio

Votre Excellence,
Madame/Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames, Messieurs, en vos titres et qualités,
Chères sœurs, chers frères,
Chers amis,

Assalamoualeykoum wa rahmatoullah,
Que la Paix soit sur vous.

C’est un privilège de me trouver à vos côtés aujourd’hui, en ma qualité de Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Comme des millions de musulmans aux quatre coins du Monde, nous nous apprêtons à rompre une longue journée de jeûne.

À cette occasion, je tiens à remercier son Excellence, Madame l’Ambassadeur, pour son invitation à cet « Iftar » que nous partageons chaque année en ce lieu à l’occasion du mois sacré de Ramadan.

L’une des forces de nos deux pays que sont les États-Unis et la Belgique réside dans la richesse que constitue leur diversité culturelle et convictionnelle. En effet, nos deux pays sont élevés au rang de modèles de vivre ensemble et de lutte contre tout ce qui pousserait à la division et au repli sur soi.

Monsieur le Président Barack OBAMA l’a d’ailleurs souligné à juste titre lorsqu’il s’est rendu à la mosquée de Baltimore en février dernier, où il a condamné avec insistance -je cite- « les amalgames entre les actes horribles de terrorisme et une religion dans son ensemble », suite aux attentats de Paris et de San Bernardino.

En Belgique également, nous venons de vivre des moments difficiles. Les attentats du 22 mars dernier à l’aéroport de Zaventem et dans le métro de Maelbeek nous ont frappés de plein fouet et nous ont marqués au plus profond de notre être. Mais nous avons également pu, tous ensemble, avec force et unité, derrière un seul et même objectif, nous relever contre ceux qui ont tenté de nous diviser.

Quand un ennemi de la démocratie et de la paix nous atteint, nous lui répondons par notre solidarité et notre fraternité, comme ce soir autour de cet « Iftar ».

Passé l’émotion, il nous faut redoubler d’effort pour contrer le fléau du radicalisme. C’est un véritable travail de terrain que nous devons développer ensemble avec tous les acteurs concernés. Il en va de notre responsabilité commune.

Il nous faut notamment outiller et épauler les différents acteurs religieux, pour qu’ils puissent, à leur tour, guider les jeunes générations vers leur épanouissement au sein de la société.

C’est dans cette optique que l’Exécutif des Musulmans de Belgique et son Conseil des Théologiens organisent un séminaire mensuel destiné aux imams et conseillers islamiques en matière de prévention du radicalisme.

De même, l’EMB a lancé en septembre 2015, une formation en didactique des cours de religion islamiques pour les enseignants, en collaboration avec l’UCL.

L’EMB a également créé une ligne anti-radicalisme pour répondre aux questions que les gens se posent sur l’islam. Mais aussi pour déconstruire les discours radicaux et leurs argumentaires, avec le soutien du Conseil des Théologiens.

Tout récemment, l’EMB s’est vu attribuer des postes supplémentaires de conseillers islamiques pour apporter une assistance religieuse auprès des détenus au sein des établissements pénitentiaires.

L’EMB travaille également sur les dossiers de nouvelles reconnaissances de mosquées, ce qui favorisera leur ancrage dans le paysage institutionnel belge.

L’EMB travaille sur bien d’autres projets encore et continuera à mettre toute son énergie et ses compétences au service d’un islam de paix et d’ouverture, en faveur d’une cohésion sociale et du bien vivre ensemble.

Les citoyens belges de confession musulmane portent en eux, j’en suis convaincu, une force vive qui leur permet de cohabiter en harmonie avec les différentes composantes de la société et de rejeter toute forme de repli et d’extrémisme.

Les multiples mobilisations et témoignages en faveur de la paix que nous avons connus ces dernières semaines, me rassurent quant à la capacité des musulmans à œuvrer aux côtés de leurs concitoyens, toutes origines et confessions confondues.

Ce soir, et ce sera le mot de la fin, je vous invite à honorer cette amitié et cette diversité qui nous rassemblent. Il est important, par notre joie, notre fraternité et notre union, de dépasser nos différences et de nous rassembler autour de cette rupture du jeûne.

Bon appétit et excellente soirée à tous.

Salah ECHALLAOUI

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter